Au nom du peuple de Marseille

Chère Marseillaise, cher Marseillais,

J’ai décidé d’être candidate à la mairie de Marseille lors des prochaines élections municipales.

Cette candidature, je l’ai longuement réfléchie.
Je l’ai préparée. Elle est devenue une évidence.

Marseille se confond avec mon histoire.
Ma ville, je l’ai dans mon cœur.
Je l’aime profondément.


Vous le savez, j’ai toujours été dans l’opposition à la majorité municipale de Jean-Claude Gaudin. J’ai respecté l’homme, sa fonction de Maire de Marseille mais j’ai toujours lutté farouchement contre sa politique, contre sa vision fracturée et déséquilibrée de Marseille qui ont conduit à tant d’injustices, d’inégalités, de blessures et de dysfonctionnements dans notre ville.

Vous et moi, nous vivons notre ville au quotidien. Nous n’avons pas besoin d’experts ou de spécialistes pour connaitre l’état réel de notre ville. Marseille est en souffrance et les Marseillaises et les Marseillais souffrent avec elle.

Mon engagement et mon action ont toujours été guidés par le seul intérêt de Marseille. Je ne me suis jamais posée la question de savoir si mes réponses étaient de gauche, de droite, du centre ou d’ailleurs. Peu m’importe, je vais toujours au bout de me combats et de ce que je pense juste. Je suis faite ainsi.

L’enjeu des prochaines élections est simple.

Soit nous continuons sur le même chemin et, inévitablement, Marseille s’enfoncera dans ses travers et ses difficultés. Nous nous enfermerons encore dans le déni, l’aveuglement et tout continuera comme avant. Alors, je suis très inquiète pour notre avenir.

Soit nous prenons une autre voie. Celle qui replace les marseillaises et les marseillais au centre des politiques municipales et qui leur permet de se réapproprier leur ville.

Une ville où la Gouvernance sera transparente, participative, citoyenne et résolument tournée vers l’intérêt général.

Une ville où des choix politiques clairs, justes et équitables permettront le retour de l’autorité et de services publics municipaux de qualité présents partout sur le territoire.

Une ville où l’école redeviendra le principal moteur de l’égalité des chances et de la réussite de nos enfants.

Une ville où l’écologie et le bien-être seront placés au cœur de toutes nos politiques publiques.

Une ville où la mobilisation pour la sécurité de tous sera une priorité.

Une ville où le combat contre le logement indigne et insalubre deviendra une vraie cause communale.

Une ville où le transport en commun et les modes doux seront une véritable alternative à la voiture.

Une ville où notre économie sera soutenue dans toute sa diversité, où nos commerçants du centre-ville et de nos noyaux villageois seront valorisés.

Une ville où nos rues seront propres et entretenues.

Une ville où les équipements sportifs et culturels, les piscines, les crèches, les centres sociaux permettront à chacun de bien vivre sa ville et sa vie.

Alors Marseille pourra devenir forte, moderne, écologique et attractive.

Alors Marseille pourra redevenir apaisée, ouverte et accueillante.

Alors, Marseille pourra redevenir tout simplement Marseille.

Alors enfin, Marseille deviendra une et indivisible. Il n’existera plus différentes catégories de marseillais mais un seul peuple : le peuple de Marseille.