Un objectif simple et légitime : bien vivre sa ville

Dans une ville plus sûre, dans une ville plus écologique, plus égalitaire, plus attractive ; dans une ville où les transports en commun, les écoles et les services publics seront à la hauteur des attentes et où le droit à un logement digne sera reconnu alors, à ce moment-là, les marseillaises et les marseillais pourront se laisser aller à une ambition simple et légitime : bien vivre leur ville.

Notre jeunesse doit pouvoir envisager son avenir et s’épanouir dans sa ville. Nos aînés doivent pouvoir profiter de leur retraite et de leur temps libre. La culture, le sport et les solidarités sont les maillons d’une cohésion sociale indispensable dans une ville agréable à vivre.

Donner toute sa place à la jeunesse marseillaise :

Près de un marseillais sur cinq à moins de 26 ans. Cette jeunesse marseillaise traduit évidemment des réalités différentes et une grande diversité des situations. Mais cette jeunesse marseillaise a un point commun : elle souhaite vivre pleinement les belles années de la vie, « s’éclater » à Marseille et se projeter dans sa ville.

Notre politique municipale en direction de notre jeunesse doit tendre à apporter des réponses à cette multiplicité d’attentes et de besoins.

121) Encourager l’implication citoyenne des jeunes : un Conseil municipal des Jeunes sera créé ainsi que des Conseils d’arrondissements des jeunes dans chacun des 8 secteurs municipaux.

122) Des États généraux de la jeunesse seront organisés tous les 2 ans afin d’initier une co-construction de nos politiques de la jeunesse au plus proche des attentes de nos jeunes et de leur réalité quotidienne

123) Pour permettre la mobilité et faciliter leurs déplacements, les transports en commun seront gratuits pour les moins de 26 ans qui sont scolarisés, en formation ou en recherche d’emplois.

124) La vie étudiante sera aidée et accompagnée : mise en place d’une plate-forme d’échanges pour trouver un logement, une colocation, un job étudiant ; mise en réseau pour une mobilité à l’international, synergie avec les Cités Universitaires…

125) Une « Carte jeunes » connectée permettra au moins de 26 ans, selon des conditions de ressources, de bénéficier de réduction pour les activités culturelles, sportives, l’entré aux spectacles, au cinéma, aux musées…

126) Un « Kiosque de l’Ado » sera créé dans chaque secteur : lieu de rencontres, d’infos pratiques et préventives, d’expos, de contacts pour la pratique du sport, de la culture, pour un stage, une formation…

Marseille, ville de toutes les générations :

Etre sénior aujourd’hui n’a plus la même signification qu’il y a 20 ou 30 ans. Pour beaucoup, la retraite est le commencement d’une nouvelle vie dans laquelle, après des années de travail, le temps libre doit permettre de s’occuper et de profiter de sa famille mais aussi de se cultiver, de sortir, de s’entretenir en pratiquant des activités physiques et sportives ou enfin, pour ceux qui le souhaitent, de se rendre utiles et disponibles pour ceux qui en ont le plus besoin.

Marseille doit prendre en compte cette évolution et permettre aux séniors de vivre pleinement cette nouvelle étape de vie.

127) Un Office municipal marseillais des Séniors ( OMMS ) sera créé. Ouvert tous les jours de la semaine sauf le week-end, l’OMMS permettra d’informer les séniors de l’ensemble des activités sur la ville, de les accompagner dans leurs démarches administratives, de proposer des animations sur les nouvelles technologies, d’organiser des ateliers « santé et bien-être » et de les orienter au mieux vers des modes de solidarité qui luttent contre l’isolement.

128) Les transports seront gratuits pour les plus de 65 ans non imposables et un forfait unique de 10 euros mensuels ou de 100 euros annuels sera établi pour les autres.

129) Une carte « Marseille séniors » gratuite sera délivrée aux plus des 65 ans qui en font la demande auprès de l’OMMS. Cette carte permettra d’accéder gratuitement certains jours de la semaine et en fonction de certains horaires à des musées, des équipements sportifs ou culturels, d’avoir des réductions grâce aux partenaires commerçants…

Marseille, ville solidaire :

Dans une ville où plus d’un Marseillais sur quatre vit en dessous du seuil de pauvreté, la municipalité doit tout mettre en œuvre pour lutter le plus efficacement contre toutes les formes d’exclusion et de discrimination. Notre ville doit être fière de sa solidarité envers les plus démunis. A ce titre, l’engagement municipal dans ses programmes de prévention, de santé et de prise en charge des handicaps se doit d’être une priorité.

130) Le soutien de la ville au SAMU social sera renforcé et rationalisé. Le nombre de places dans les structures d’accueil et d’hébergement sera augmenté

131) Un Observatoire municipal du handicap sera créé afin d’impulser, de mettre en œuvre et de contrôler un Plan d’actions pluriannuel pour les aménagements urbains, l’accessibilité aux équipements publics, aux écoles, aux modes de transport…

132) En matière de santé publique, des actions de prévention seront menées à destinations des enfants scolarisés : danger du tabac, de l’alcool, des drogues ; sensibilisation aux addictions aux jeux vidéo ; lutte contre l’illectronisme, la malnutrition ; la maltraitance…

133) En lien avec l’Agence Régionale de Santé, la médecine de proximité sera privilégiée et soutenue. Des équipements municipaux pourront être mis à disposition pour des permanences et des consultations médicales.

134) Les moyens et les actions du CCAS seront renforcés pour une meilleure prise en charges des personnes les plus fragiles

135) Les centres sociaux seront plus fortement soutenus afin de leur donner les moyens de remplir correctement et efficacement leurs missions

136) Une veille municipale sera mise en place pour signaler et lutter contre toutes les formes de discrimination

Dans un autre domaine, je souhaite également que la Municipalité prenne toute sa place, à la fois dans l’émergence des prises de conscience mais aussi dans l’action, dans la défense de la cause animale.

137) Une Charte Municipale pour la Défense de la Cause animale regroupant la Ville, les acteurs et les associations sera mise en place pour un meilleur respect des règles et des protocoles protégeant la vie animale : protection des espèces, accueil en chenils, lutte contre les trafics…

Marseille, ville de culture :

La culture doit imprégner notre ville et être accessible à chacun d’entre nous car elle aiguise notre ouverture d’esprit, stimule notre envie de découverte et contribue fortement à notre épanouissement. Nous devons, en plaçant les acteurs culturels au centre de notre action, moderniser et diversifier notre offre culturelle, favoriser la création, soutenir nos structures culturelles, valoriser notre patrimoine et nos traditions. Marseille mérite une politique culturelle ambitieuse avec une programmation pour toutes les envies et des équipements à la hauteur. Il faut surtout profondément réformer la gestion politique de la culture qui avant d’être une vitrine est avant tout un sujet de bien commun.

138) Un conseil de développement de la culture composé d’artistes, de professionnels et d’usagers sera mis en place pour accompagner la mairie dans ses orientations et ses choix

139) Les musées et les lieux d’exposition municipaux seront gratuits pour les écoles et les centres aérés ainsi que pour tous les marseillaises et les marseillais le 1er dimanche de chaque mois.

140) Un plan d’intégration de la culture dans les écoles sera mis en place afin d’initier les plus petits à l’épanouissement culturel et à la découverte de toutes les cultures.

141) Des médiateurs culturels seront présents dans les centres sociaux afin de rapprocher de la culture les publics qui en sont sociologiquement les plus éloignés

142) Les principaux lieux culturels, les principales compagnies, les principaux festivals seront confortés par la signature de conventions triennales leur permettant une meilleure planification et liberté dans leurs programmations

143) L’attractivité culturelle de la ville sera renforcée par des évènements culturels récurrents qui auront vocation à devenir des rendez-vous reconnus: biennale d’art contemporain, festival international des cultures urbaines…

144) Un centre des cultures urbaines sera créé en concertation avec les artistes marseillais

145) Un Festival du Théâtre Marseillais sera créé regroupant les principales compagnies de théâtre de la ville pour des représentations itinérantes dans les lieux culturels des secteurs de la ville.

146) Je créerai une Commission municipale du patrimoine pour protéger et valoriser notre patrimoine communal. Dans ce cadre, la ville de Marseille signera la convention de Faro.

Marseille, ville sportive :

Au-delà des bienfaits physiques et pour notre santé, le sport est une formidable école de la vie. Goût de l’effort, respect des règles, dépassement de soi, esprit d’équipe, le sport véhicule des valeurs pédagogiques et de partage importantes. Il est un facteur essentiel du lien social et du bien-vivre ensemble. Les marseillaises et les marseillais, quelles que soient les générations, doivent pouvoir profiter d’équipements, d’activités sportives à la hauteur des atouts naturels offerts par notre ville.

147) Un « Conseil de développement aux pratiques sportives » sera mis en place. Outils de concertation, de proposition et d’évaluation, il regroupera l’ensemble des acteurs du sport (clubs, ligues, districts), les éducateurs sportifs, les pratiquants licenciés ou de loisirs, le monde éducatif et les représentants de parents d’élève pour le sport à l’école…

148) Un Plan « Rénovation Piscines » sera lancé dès le début du mandat pour mettre fin au scandale de l’état des piscines dans notre ville.

149) Les gymnases et les équipements sportifs seront progressivement réhabilités. Leur entretien sera régulier.

150) Les clubs sportifs seront soutenus dans le cadre de conventions triennales qui permettront aux clubs de mieux se structurer et de mieux organiser leur activité

151) Le sport pour tous et par tous sera une priorité. Les équipements de proximité en accès libre seront privilégiés (mini-stades, spot VTT et rollers, parcours santé, équipement de musculation de plein air, circuits de randonnées pédestres…)

152) Une Charte du bénévolat sera initiée afin d’encadrer, d’accompagner et de former les bénévoles qui donnent de leur temps pour permettre le fonctionnement des clubs.