Un combat : l’accès pour tous à un logement digne par une urbanisation maîtrisée

La tragédie de la rue d’Aubagne et la crise qui s’en est suivi – plus de 2600 habitant.e.s délogés – sont probablement les plus importantes connues par notre ville depuis la seconde guerre mondiale. Elles sont la conséquence d’un abandon inacceptable des populations les plus précaires et le plus fragiles de notre ville, alors que partout dans la ville, des grappes d’immeubles poussent ici ou là, sans que les voiries soient dimensionnées, sans que les équipements publics soient réalisés, sans que les transports en commun soient adaptées… et que dire des disparités de logements sociaux concentrés dans certains arrondissements…

Nous voulons rompre avec cette course à l’urbanisation anarchique et incontrôlée qui rend la vie collective pesante, étouffante, contraignante et difficile.

82) Un Schéma Directeur d’Urbanisme et d’Aménagement Urbain de la ville à l’horizon 2030 sera adopté afin d’assurer une urbanisation harmonieuse, contrôlée et régulée en repensant les espaces publics et l’implantation des équipements publics

83) Les permis de construire des bâtiments collectifs ne seront délivrés que si les équipements publics (notamment les écoles), les voiries, les réseaux d’assainissement sont suffisamment pour recevoir un afflux de population

84) Un Établissement foncier municipal sera créé pour anticiper les mutations urbaines et assurer une maîtrise foncière pour la Municipalité pour les logements, les équipements publics et les activités économiques.

Je veux être aussi le maire qui se donne pour objectif de progresser vers un logement accessible à tous, également réparti sur l’ensemble de la ville pour ne plus laisser des quartiers entiers de notre ville aux mains des marchands de sommeil qui prospèrent sur la misère humaine.

85) L’opération d’intérêt national menée en partenariat avec l’Etat pour la réhabilitation du centre-ville devra être poursuivie, renforcée et étendue. Les situations des habitants devront être prises en compte et accompagnées. Des objectifs précis devront être fixés et évalués de façon régulière.

86) Je mettrai en place un permis de louer sur l’ensemble du territoire marseillais afin que des vérifications sur l’état du logement soient effectuées avant la location

87) Un Plan pluriannuel d’éradication du logement indigne sera lancé dès le début du mandat

88) Je renforcerai le suivi et le contrôle municipal des opérations de rénovation urbaine menées dans le cadre de l’ANRU afin que les délais d’exécution soit plus courts et que soit mis fin au scandale qui nous fait perdre régulièrement des fonds européens pourtant attribués à Marseille.

89) La production de logements sociaux sera renforcée et répartie de façon équilibrée et équitable sur l’ensemble du territoire communal. Un objectif de 25% de logements sociaux sera posé pour chacun des secteurs et pas seulement à l’échelle globale de la ville

90) Progressivement, une partie (objectif 50%) du patrimoine immobilier du quartier de Noailles sera transférée à des organismes HLM afin de permettre une meilleure gestion et un entretien régulier du bâti. Ces opérations devront se faire en garantissant les droits des occupants.

91) Les locations réalisées par l’intermédiaire de plateformes spécialisées (ex Airbnb) seront encadrées et réglementées.